Lorsque vous vous connectez à une session TSO, vous utilisez couramment les commandes TSO implémentées.

Elles peuvent être développées par l’équipe Support (faciliter la navigation dans un source cobol, visualiser le contenu d’un DSN dans un JCL), par un fournisseur de logiciel (FABATCH pour invoquer File-Aid Batch en tâche de fond, F1 pour browser directement un fichier avec File-Aid, QW pour appeler QUICKREF), ou par vous-même si vous savez coder en REXX ou CLIST.

Mais comment TSO connaît-il l’existence de ces commandes et où trouve-t-il leur source ?

Lorsque vous vous connectez à votre session TSO, le système pré-alloue un grand nombre de dataset et en particulier ceux nécessaires au bon fonctionnement des applications ISPF : SYSEXEC, SYSPROC, ISPCLIB, ISPPLIB, ISPSLIB, ISP*… C’est en scannant ces datasets particuliers que TSO peut lancer la commande invoquée.

Tout comme TSO, il vous est possible de scanner ces datasets, d’une part pour connaître leur DSN et d’autre part pour trouver le source d’une commande. Pour cela il existe une commande TSO que j’oublie souvent, cet article aura le mérite de me la rappeler ;) :

TSO ISRDDN

Vous obtiendrez le panel “Current Data Set Allocations” contenant la liste des DDnames alloués et leur DSN.

Pour trouver le source d’une CLIST, d’un REXX, d’un panel, d’un skeleton ou autre, il suffit de saisir en ligne ===>Command :

M nom_du_membre_recherché

Tout cela est bien pratique pour connaître le PDS où sauvegarder ses outils projet développés en REXX ou CLIST.

Pour aller plus loin :

Bonne lecture.