Coder un step de tri par DFSORT ou ICETOOL, c’est pas bien compliqué. L’accumulation de plusieurs steps dans différents jobs avec réutilisation du même jeu de donnée partiel ou complet, c’est beaucoup moins rigolo… surtout s’il faut les faire évoluer dans le cadre d’un changement de format de données en entrée.

C’est la qu’interviennent les “symboles” qui nous permettent de coder cette forme classique peu explicite,

SORT FIELDS=(3,3,CH,A,6,32,CH,A)

En quelque chose de plus sexy, compréhensible et de haute maintenabilité :

SORT FIELDS=(CODE,A,LIBELLE,A)

Les symboles CODE et LIBELLE doivent être déclarés dans une carte SYMNAMES (symbols names) de la manière suivante :

//SYMNAMES DD *
  CODE,3,3,CH
  LIBELLE,6,32,CH
/*

La taille limite d’un symbole est de 50 caractères alphanumériques, le tiret (-) et l’underscore (_) sont acceptés. Code_Situation_Juridique est un symbole valide.

Les symboles sont sensibles à la casse, Code_Situation_Juridique est différent de Code_situation_juridique.

Je suis sûr que vous voyez maintenant tout le potentiel de ces symboles et que vous n’hésiterez pas à les utiliser.

Source : IBM Redbooks | Batch modernization on z/OS